Select Language:
  • Direct Call: +33-0781323655, +977-9818789847

    Népal

    Le Népal est réparti sur les principales hauteurs de l’Himalaya et a toujours fasciné. C’est une terre de contrastes avec de hautes montagnes himalayennes, de vastes glaciers glacés, de petites maisons, une histoire ancienne, des monuments artistiques, des sanctuaires, de la faune exotique, de la verdure et des cultures diverses. C’est le pays où Bouddha est né il y a plus de 2500 ans. Le Népal est de forme rectangulaire, enclavé et couvre une superficie de 147 181 km2. La capitale du Népal est Katmandou. Environ un demi-million de personnes vivent à Katmandou. Tous les aspects de la vie népalaise sont visibles à Katmandou, qui est le centre des activités de voyage et d’aventure. La vallée de Katmandou est magnifique pour sa richesse en temples uniques. Le népalais est la langue officielle du Népal et est parlé par la plupart des gens. Jusqu’en 1951, le Népal était un pays fermé aux visiteurs étrangers. Jusqu’en 1964, il était réservé aux seuls alpinistes et explorateurs robustes. Ces dernières années, le pays a ouvert ses portes aux touristes étrangers et des millions d’entre eux le visitent chaque année. Les expériences des voyageurs qui visitent le Népal pour la première fois sont très différentes. Certains touristes ont envie de voyager dans le temps, certains sont enchantés par l’atmosphère agréable, alors que d’autres préfèrent y séjourner dans des conditions plus luxueuses. Le Népal peut être visité toute l’année et en toute saison.

    Histoire du Népal

    Au début, le Népal était divisé en petites principautés qui se battaient les unes contre les autres. Ce n’est pas avant l’arrivée des Mallas du nord de l’Inde que le Népal s’est lancé dans sa première floraison de créativité artistique et sociale. Les Mallas ont pris le contrôle d’une grande partie du Népal et du Tibet. Mais, la configuration de petits royaumes indépendants s’est poursuivie et le Népal n’a pas pu être unifié. Les Mallas avaient trois royaumes distincts dans la vallée de Katmandou même, avec leur capitale à Katmandou (connue auparavant sous le nom de Kantipur), Patan, connue sous le nom de Lalitpur et Bhadgaon, connue sous le nom de Bhaktpur. Les Mallas ont laissé leurs inscriptions en pierre dans les temples et les ont gravées sur les bases de statues. Alors que les Mallas s’affaiblissaient à cause de querelles familiales, ils furent remplacés par les Shahs. C’est sous le règne du roi Prithvi Narayan Shah (1730-1775) que le Népal devint plus unifié. Il venait de la région de Gurkha. Il fut le premier à utiliser ces combattants acharnés pour renforcer son règne. Les Gurkhas sont toujours considérés comme de grands combattants et un grand nombre d’entre eux servent dans les armées indiennes et britanniques. Le roi Prithvi Narayan Shah était responsable de l’exclusion des commerçants européens du pays. Alors que la dynastie Shah devenait faible, les Ranas prirent le Népal en 1846. Le monarque ne devint une figure de proue que sous la domination des Ranas. Le Népal a perdu la guerre contre les Britanniques en 1857 et a accepté leur domination et occupation. En conséquence, les Gurkhas ont mené plusieurs guerres pour la Grande-Bretagne. Ils se rangèrent à leurs côtés lors de la première guerre d’indépendance indienne en 1857. Les Britanniques étaient si heureux de leur loyauté qu’ils rendirent certains des territoires occupés après la défaite des Népalais. Par la suite, les Gurkhas se sont livrés à d’autres batailles pour la Grande-Bretagne, dont la Seconde Guerre mondiale. Ils ont combattu dans toutes les parties du monde. Après une révolution populaire faite par le neuvième roi Tribhuvan de la dynastie des Shah en 1950-1951, les Ranas sont vaincus. Le roi Tribhuvan est mort en 1955 et son fils Mahendra lui a succédé. Le Népal est devenu membre des Nations Unies en 1955. Le roi Birendra Bir Bikram Shah Dev était le dixième roi de la dynastie. Le système de partis fut aboli par le roi Birendra. En 1990, une révolte démocratique populaire a conduit au rétablissement d’un système démocratique multipartite basé sur le droit de vote. La nouvelle constitution démocratique du royaume a été promulguée le 9 novembre 1990. Le roi reste le chef titulaire du gouvernement. En 1994, le Népal a élu le parti communiste pour former le gouvernement qui a depuis été remplacé par un gouvernement de coalition.

    Géographie du Népal

    Le Royaume du Népal est un pays enclavé situé entre l’Inde et le Tibet. L’Himalaya se trouvant à l’intérieur de ces pays, le Népal est bien connu pour sa topographie montagneuse et vallonnée. En effet, le Népal abrite le magnifique mont Everest, plus haute montagne du monde. La géographie fascinante du Népal contribue grandement à l’émerveillement et à l’attrait touristique du pays. En explorant la géographie du Népal, vous découvrirez rapidement pourquoi il attire les chercheurs d’aventures et ceux qui sont intéressés par l’exploration de sa diversité écologique.

    Le Népal s’étend sur 147 181 km de terres dans une forme grossièrement rectangulaire et sa taille est comparable à celle de l’Arkansas. En voyageant du sud au nord du Népal, vous remarquerez que l’altitude change énormément. Malgré sa petite taille, la géographie du Népal est très diversifiée, allant de son point le plus bas à Kechana Kalan (district de Jhapa) à 70 m au dessus du niveau de la mer à son point culminant au mont Everest de 8 848 m. Avec la combinaison de montagnes, de collines, de crêtes et de vallées, le Népal présente un mélange éclectique de zones écologiques. Le Népal est constitué de trois régions définies par ses changements topographiques. Au nord se trouvent l’Himalaya, ensuite les collines avec la chaîne du Mahabharat et les collines de Churia et enfin le Terai au sud avec quelques zones forestières ou cultivées plus plates. Dans le nord du Népal, vous constaterez que les températures peuvent être inférieures à 40 degrés Celsius. Dans la région du Terai, les températures estivales peuvent aller jusqu’à 40 degrés Celsius, une variation importante. Les nuages ​​de la mousson couvrent le Népal en juin, juillet et août.

    Himalaya
    La chaîne de montagnes himalayenne crée la frontière népalaise au nord. Cette région englobe 16% des terres du pays. Situé dans la région, vous découvrirez le mont Everest, connu dans le monde entier, ainsi que le Kanchenjunga (8598 m) et le Dhaulagiri (8137 m). La végétation dans cette zone est limitée et se termine à 4 500 m.

    Les collines
    La région des collines occupe 65% de la superficie terrestre du Népal et contient la capitale du pays, Katmandou (1350 m). Les altitudes varient considérablement dans la région, allant d’environ 500 m à environ 3000 m au dessus du niveau de la mer. La température estivale moyenne dans les collines est de 29 degrés Celsius et les hivers atteignent un froid de 3 degrés Celsius.

    Le Terai
    Le Terai représente 17% de la superficie du pays. La région est idéale pour l’agriculture avec des terres plates situées entre 100 et 300 m d’altitude. Dans les zones forestières et les marais subtropicaux, on trouve une faune abondante, y compris des espèces rares telles que le tigre royal du Bengale, le crocodile gharial et le rhinocéros à une corne.

    La géographie du Népal est la carte à jouer du pays. L’attrait de la diversité physio-graphique et écologique du Népal attire des personnes du monde entier; votre visite au Népal confirmera sûrement la réalité de cette vérité.

    Culture

    Le Népal possède plusieurs anciens sites de pèlerinage. Chaque temple est associé à une légende ou à une croyance qui glorifie les pouvoirs miraculeux de sa divinité. La vallée de Katmandou abrite le célèbre temple Pashupatinath, la stupa Swayambhu et plusieurs autres temples célèbres. Des centaines de temples célèbres sont situés dans et autour de la vallée de Katmandou.

    Certains lieux de pèlerinage bien connus sont: Pathibhara, Tengboche à l’est du Népal; Manakaman, Gorkha, Lumbini, Muktinath, Gosainkunda, Tansen, Barah Chhetra, Halesi Mahadev, Janakpur, la vallée de Katmandou dans le centre du Népal; et Swargadwari, Khaptad Ashram dans l’ouest du Népal.

    Le Népal est également la porte d’entrée de Kailash Mansarovar, la demeure mythique de Lord Shiva. Les fidèles de diverses régions du Népal et de l’Inde visitent les temples lors de festivals spéciaux. Même si certaines infrastructures sont difficiles à atteindre, des efforts sont actuellement déployés au niveau national pour développer et promouvoir certains sites populaires.

    Les sites de pèlerinage du Népal tels que Muktinath et Gosainkunda sont des destinations de trekking populaires. Les visites de ces sites sont encouragées pour la nouveauté qu’elles fournissent en termes de nature et de culture.

    Religion au Népal

    Les pratiques religieuses occupent une place importante dans la vie du peuple népalais. Les mythologies de divers dieux et déesses abondent dans ce pays et les valeurs culturelles sont basées sur les philosophies des livres saints des religions respectives.

    les gens visitent les temples et les monastères au crépuscule et à l’aube pour offrir un culte aux dieux. Tenant des assiettes de riz, de fleurs et de poudre de vermillon, ils effectuent la puja en allumant de l’encens, en faisant sonner la cloche du temple et en appliquant un tika (une pâte rouge sur le front). Les passants s’arrêtent dans les temples et manifestent leur respect pour les dieux en passant quelques minutes à prier. De temps en temps, des groupes d’hommes sont assis près des temples, jouant de la musique et chantant des hymnes jusqu’à tard dans la nuit.

    Au Népal, l’hindouisme et le bouddhisme sont les deux grandes religions. Les deux ont coexisté à travers les âges et de nombreux temples hindous partagent le même complexe que les sanctuaires bouddhistes. Les fidèles hindous et bouddhistes peuvent considérer le même dieu sous des noms différents lors de l’exécution de rites religieux.

    Bien que le Népal soit le seul royaume hindou au monde, de nombreuses autres religions telles que l’islam, le christianisme et le Bön y sont pratiquées. Certains des premiers habitants, comme les Kirats, pratiquent leur propre religion sur la base du culte des ancêtres et de l’animisme de Tharus. Au fil des ans, l’hindouisme et le bouddhisme ont été influencés par ces pratiques, qui ont été modifiées pour former une synthèse de nouvelles croyances.

    En conséquence, les visiteurs de ce pays peuvent souvent trouver les pratiques religieuses au Népal difficiles à suivre et à comprendre. Mais cela n’empêche pas de profiter des différentes cérémonies et rituels traditionnels de la culture népalaise. C’est en effet une expérience totalement nouvelle de ferveur religieuse.

    Hindouisme
    Des milliers de dieux et de déesses composent le panthéon hindou. Brahma, Vishnu et Shiva sont les trois principaux dieux hindous qui possèdent leurs propres caractéristiques et incarnations. Chaque dieu a son propre coursier que l’on voit souvent s’agenouiller fidèlement aux pieds de la divinité ou parfois à l’extérieur de son temple. Les objets symboliques sont portés par les multiples mains de chaque divinité, ce qui leur permet de réaliser de grands exploits.

    Bouddhisme
    Sakyamuni Buddha est le fondateur du bouddhisme qui a vécu et enseigné dans cette partie du monde au VIème siècle apJC. Les grandes stupas de Swayambhunath et de Bouddhanath sont parmi les plus anciens et les plus beaux lieux de culte de la vallée de Katmandou.

    La rotation des moulins à prière, les pèlerins prosternés, les chants collectifs et les lampes à beurre en feu sont quelques-unes des pratiques bouddhistes que les touristes rencontrent souvent. Un bout de papier portant un mantra est conservé dans les roues afin que les prières soient envoyées aux dieux lorsque la roue tourne. Des scènes de la vie et des royaumes bouddhistes du Bouddha sont représentées sur des peintures au rouleau de thangka utilisées lors des cérémonies de méditation et de prière. De nombreux adeptes bouddhistes pratiquent ces rites à Swayambhunath, à Bouddhanath et dans d’autres sites bouddhistes de la vallée.